Campagnes Kickstarter les plus insolites

Campagnes Kickstarter loufoques

Kickstarter est une célèbre plate-forme de financement participatif grâce à laquelle certains projets vraiment inspirants et louables ont pu obtenir le soutien dont ils avaient besoin. Cependant, la nature humaine étant ce qu’elle est, certaines campagnes Kickstarter peu respectables ont aussi vu le jour au fil du temps.

Certaines campagnes Kickstarter insolites figurent parmi les plus grandes réussites, surtout si on compare avec les objectifs de financement initiaux de leurs créateurs. Cependant, d’autres campagnes n’ont pas du tout réussi à décoller ; leurs créateurs auraient peut-être eu plus de chance en allant jouer casino plutôt qu’en essayant de vendre des produits et des idées bizarres !

Nous avons rassemblé ici quelques concepts de Kickstarter parmi les plus loufoques. Certains ont nettement mieux réussi que d’autres, mais ce n’était pas notre principal critère. Nous nous sommes plutôt penchés sur la singularité de chaque projet !

La célèbre salade de pommes de terre de Zack Danger Brown

Salade de pommes de terre, burritos et protège-orteils

Voici un trio gagnant de campagnes Kickstarter parmi les plus ridicules : la salade de pommes de terre de Zach Danger Brown, le suivi du degré de « déliciosité » d’un burrito de Noboru Bitoy et le StubStopper de Sean Lambert.

L’objectif initial de Zack Danger Brown était de récolter 60 $ en préparant une salade de pommes de terre que les donateurs de montants variés pourraient goûter. Ils pourraient aussi suggérer un ingrédient, avoir leur nom cité dans la diffusion en direct et profiter d’autres avantages. Le projet a pris de l’ampleur, avec pour objectifs, d’organiser une grande soirée pizza et de préparer une salade de pommes de terre encore plus grosse. Au final, plus de 55 000 $ ont été récoltés et le bon samaritain a fait don de la majeure partie de la somme à des associations caritatives. La page Kickstarter contient quelques textes amusants et l’un des objectifs ambitieux est d’utiliser de la mayonnaise bio, au risque que la salade « ne soit pas très bonne ». L’ensemble de l’Internet a eu l’air d’apprécier l’humour !

Le suivi du degré de « déliciosité » d’un burrito Chipotle de Noboru Bitoy fait aussi preuve d’un certain sens de l’humour. À la base, il cherchait seulement à récolter assez d’argent pour pouvoir en acheter un et promettait de représenter par un graphique son degré de « déliciosité ». Au fur et à mesure qu’il recevait des dons, ses paramètres ont changé et il promettait d’acheter plus de burritos et de tracer des graphiques représentant l’évolution de leur profil gustatif au fil du temps. Il a même tracé un graphique illustrant le goût du burrito lors d’un saut en parachute. Sur la page de Kickstarter, on retrouve des commentaires hilarants de sources variées. On peut aussi acheter un T-shirt arborant la phrase « ask me what I did to earn this shirt »  (demandez-moi ce que j’ai fait pour gagner ce T-shirt) pour soutenir le projet.

Le test gustatif du burrito

À l’inverse de ces réussites de Kickstarter, la protection pour orteils StubStopper de Sean Lambert n’a pas du tout réussi à décoller. Il n’a pas même pas lancé la campagne correctement ; il l’a partagée comme ébauche en attendant les commentaires. L’idée est de porter un protège-orteils en plastique pour vous éviter de vous cogner, mais les commentaires ne sont pas très encourageants. Sean Lambert prétend vouloir protéger les orteils du monde et est prêt à prendre beaucoup de risques dans cette quête, mais difficile de savoir s’il est sérieux ou pas. Quoi qu’il en soit, la proposition n’a pas l’air de faire rire et n’a suscité que très peu d’intérêt.

Le StubStopper malchanceux

Pourquoi certains projets loufoques remportent un tel succès ?

Pourquoi certains projets captent beaucoup plus l’attention du public que d’autres ? Il est difficile de répondre à cette question, mais il est possible que ce soit lié à l’humour inusité des jeunes qui ont grandi avec la technologie et de nouvelles idées telles que Kickstarter.

Ces mêmes individus qui résument leur vie avec des mèmes intensément satiriques parfois même très noirs sont plus susceptibles d’être fascinés par le produit qu’un créateur de Kickstarter cherche à diffuser et par ses propositions ironiques sur sa page Kickstarter. D’une certaine façon, il faut qu’il y ait un élément d’amusement et de frivolité absolu ; contemplez le succès de la salade de pommes de terre et du graphique du degré de « déliciosité » d’un burrito face à l’échec du StubStopper, projet quelque peu plus sérieux.

Puisque la jeune génération est tellement habituée à interagir sur Kickstarter et sur de nombreuses plateformes en ligne, il est probable que cette tendance à financer des projets Kickstarter complètement déjantés continuera. Reflet de notre société actuelle, c’est un phénomène assez intéressant et ce sera sans doute fascinant de voir lesquelles de ces campagnes obtiendront un financement.

Liens des sources :

https://www.kickstarter.com/projects/zackdangerbrown/potato-salad

https://www.reddit.com/r/shittykickstarters/

https://worldwideinterweb.com/dumbest-kickstarters-of-all-time/

http://yourkickstartersucks.tumblr.com/