Molly’s Game : le dévoilement des styles de jeu de certaines grandes vedettes de Hollywood

Molly's Game
Source: teaser-trailer.com

L’histoire réelle de Molly Bloom a captivé tous ceux qui en ont été témoin de près ou de loin et a finalement été portée à l’écran.

Molly’s Game est basé sur des faits réels qui se sont déroulés lorsqu’une femme sans-le-sou s’aventura dans le monde du poker clandestin. De ce fait, elle changea le déroulement entier de sa vie et passa d’une skieuse qui n’aurait jamais pu se rendre au bout, jusqu’aux Jeux olympiques, à celle que l’on nomme aujourd’hui La princesse du poker clandestin.

Une scène de Molly’s Game – le film
Source: clevescene.com

L’histoire derrière l’histoire

Dans une entrevue récente, Molly Bloom se rappelle comment elle décida de prendre une année de congé entre le premier cycle et la faculté de droit. La nouvelle vie de Molly débuta lorsqu’elle se rendit à Los Angeles pour trouver du travail. Elle eut plusieurs emplois et devint éventuellement adjointe de direction du développeur immobilier, Daren Feinstein.

Feinstein était aussi un des copropriétaires d’une boîte de nuit de Hollywood, The Viper Room et approcha rapidement Molly pour lui demander de l’aider à diriger un jeu de poker spécifique. Molly y réfléchit peu à l’époque et se contenta de faire le travail qu’on lui demandait de faire.

Molly raconte comment elle avait commencé en faisant un CD avec les chansons liées au jeu qu’elle put trouver. Elle se rappelle aussi avoir apporté une assiette de fromages dans une salle où les gens étaient assis autour d’une table pour jouer aux cartes. Un jeu de cartes qu’elle ne reconnut pas à ce moment, puisqu’elle n’avait jamais vraiment joué dans un casino en ligne, encore moins au poker à mises élevées. Ce que Molly réalisa toutefois est que les gens assis autour de la table avaient le pouvoir de changer sa vie. Ils étaient des acteurs célèbres et des magnats de Wall Street, le calibre de personnes que l’on ne voit habituellement qu’à la télévision.

En dépit d’être impressionnée par ces gens célèbres, ce qui poussa Molly Bloom à explorer le poker clandestin fut le fait qu’un des joueurs lui donna un joli 3000 $ sans broncher.

Feinstein congédia Molly Bloom peu après, mais cela ne la dissuada pas de lancer ses propres parties de poker clandestin pour les célébrités qu’elle avait rencontrées aux soirées de Feinstein.

Molly commença par offrir des parties avec une mise de départ de 10 000 $. Mais bientôt, ce montant passa à 250 000 $. Les plus grandes vedettes fréquentaient souvent les parties de Molly, notamment de très grands noms de l’industrie comme Ben Affleck, Matt Damon, Tobey Maguire, Macaulay Culkin, Alex Rodrigues et Pete Sampras.

Molly organisait deux jeux de poker différents au cours de sa période de succès et elle observa à ce moment les styles très différents des célébrités. Si vous regardez le film, vous les remarquerez probablement et nous avons souligné ici certains des plus visibles.

Froid comme une pierre : Joueur X

Sans doute le personnage le plus intéressant du film, Joueur X est un bluffeur froid et insensible. Molly nous a fait noter que Joueur X est en fait Tobey Maguire. La nature froide de son style de jeu est rendue à l’auditoire dans une scène créée à partir des souvenirs de Molly. Joueur X y jure sur la vie de sa mère qu’il détient une main qui battra tous les autres joueurs. Il le jure à un joueur ayant des moyens financiers moindres, en mentant purement et simplement et en bluffant à l’autre joueur à propos d’une possible faillite financière. Molly se rappelle qu’elle pensa à l’époque que ce que Maguire avait fait était en effet froid et insensible.

Leonardo DiCaprio en action
Source: za.pinterest.com

Leonardo DiCaprio : pion

Molly raconte aussi comment Maguire prit goût à utiliser son bon ami Leonardo DiCaprio pour attirer d’autres célébrités à jouer et à miser gros.

DiCaprio était apparemment bien connu pour son étrange, mais efficace style de jeu de même que pour écouter de la musique dans ses gros écouteurs en jouant au poker.

Ces traits étaient les plus évidents, mais Bloom raconte également que Macaulay Culkin affichait une joie presque enfantine lorsqu’il gagnait et que parmi tous les joueurs, Rick Salomon était celui qui prenait le jeu le plus au sérieux. Elle raconte aussi que Ben Affleck était toujours le farceur et qu’il aimait prendre un verre ou deux et qu’il était un joueur agressif qui perdait des sommes plus grandes que la moyenne sans broncher.

Que le reste de la distribution de Mollys Game soit une représentation fidèle ou non des joueurs qu’elle vit durant cette période, nous ne le saurons jamais, mais une chose est sûre, les joueurs de poker passionnés pourraient apprendre quelques trucs en voyant le film.